Nouvelles tentatives de fraude à l’activité partielle

Une nouvelle méthode de fraudes à l’activité partielle a été identifiée. Les malfaiteurs se font passer pour l’Agence de services et de paiement (ASP) et indiquent à l’entreprise qu’elle a bénéficié à tort de l’allocation d’indemnité partielle. Ils invitent alors cette dernière à reverser le montant sur un compte qui est communiqué par e-mail (avec usurpation). Le compte communiqué est évidemment celui de l’usurpateur.

Pour la parfaite information des entreprises, l’ASP ne communique jamais ses coordonnées bancaires par cette voie.

Démarche à suivre en cas de doute